§ 825.125 Définition de fournisseur de soins de santé.

(a) La loi définit le fournisseur de soins de santé comme:

(1) Un docteur en médecine ou en ostéopathie autorisé à pratiquer la médecine ou la chirurgie (selon le cas) par l’État dans lequel le médecin exerce; ou

(2) Toute autre personne déterminée par le Secrétaire comme étant capable de fournir des services de soins de santé.

(b) Les autres capables de fournir des services de soins de santé comprennent uniquement:

(1) Podiatres, dentistes, psychologues cliniciens, optométristes et chiropraticiens (limité au traitement consistant en une manipulation manuelle de la colonne vertébrale pour corriger une subluxation telle que démontrée par la radiographie) autorisés à exercer dans l’État et à effectuer dans le cadre de leur pratique tel que défini par la loi de l’État;

(2) les infirmières praticiennes, les infirmières sages-femmes, les travailleurs sociaux cliniciens et les assistants médicaux qui sont autorisés à exercer en vertu du droit de l’État et qui exercent dans le cadre de leur pratique telle que définie par la loi de l’État;

(3) praticiens de la Science Chrétienne inscrits auprès de la First Church of Christ, Scientist à Boston, Massachusetts. Lorsqu’un employé ou un membre de la famille reçoit un traitement d’un praticien de la science chrétienne, un employé ne peut s’opposer à aucune exigence d’un employeur voulant que l’employé ou le membre de la famille se soumette à un examen (mais pas à un traitement) pour obtenir une deuxième ou une troisième certification d’un médecin. prestataire de soins autre qu’un praticien de la Science Chrétienne, sauf disposition contraire de la loi nationale ou locale applicable ou de la convention collective;

(4) Tout prestataire de soins de santé dont un employeur ou le régime de santé collectif de l’employeur s le gestionnaire des avantages sociaux acceptera la certification de l’existence d’un problème de santé grave pour justifier une demande de prestations; et

(5) Un fournisseur de soins de santé énuméré ci-dessus qui exerce dans un pays autre que les États-Unis, qui est autorisé à exercer conformément à la loi de ce pays et qui exerce ses activités dans le cadre de sa pratique telle que définie par cette loi.

(c) L’expression autorisée à exercer dans l’État, telle qu’elle est utilisée dans cette section, signifie que le prestataire doit être autorisé à diagnostiquer et à traiter des problèmes de santé physique ou mentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *