Une histoire entre des icônes du punk rock fait actuellement le tour, avec le bassiste de Misfits Jerry Only racontant quand il a fait la fête avec le bassiste des Sex Pistols Sid Vicious la nuit où il est mort d’une overdose d’héroïne.

L’histoire a été initialement publiée par Metal Hammer en décembre 2011, mais n’a jamais été largement diffusée en ligne ni discutée par les fans. C’était le 1er février 1979, quand Only fut invité à une fête à Manhattan. Le même jour, Sid Vicious a été libéré de Riker’s Island pour avoir prétendument assassiné sa petite amie Nancy Spungen.

«J’ai été l’une des premières personnes à la fête», se souvient Only. «J’ai donc fini par faire de la sauce bolognaise avec maman, Anne Beverly. Puis un groupe de ses copains est arrivé et tout ce qu’ils ont fait était de se défoncer. »

Seulement n’était pas dans la scène de la drogue, alors il s’est abstenu ce soir-là. Cependant, il a vu Vicious s’éloigner de l’héroïne. «J’ai dû frapper Sid plusieurs fois. J’ai dit: ‘C’est ridicule’ et sa mère a dit: ‘Eh bien, cela arrive tout le temps.’ J’ai dit: ‘Cela ne devrait pas arriver du tout!’ ».

Après avoir appris la mort de Sid, c’est Jerry Only qui a conduit Anne Beverly chez le coroner pour ramasser les cendres de son fils.« Je ne pouvais pas y croire ». il dit. «J’étais la seule personne à New York à avoir une voiture – le vieux break marron de ma mère – et j’étais comme le croque-mort pour l’enfant. J’ai conduit sa mère chez le coroner, je l’ai emmenée au cimetière où se trouvait Nancy, je l’ai aidée mis les cendres de Sid sur sa tombe. »

Only ne croit pas non plus que Vicious soit mort par suicide, mais a succombé à une overdose accidentelle. pure – le coroner n’avait jamais rien vu de tel. »

Les 25 meilleurs albums punk de tous les temps

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *